Par les élèves du Lycée de la Vallée de Chevreuse (Gif sur Yvette)
BELLOT Guillaume, QUESADA Timothée, MASSIOT Justin, REVE Rémi  

Document sans nom

En l'absence de système important en exploitation, on manque de recul pour apprécier les avantages et inconvénients réels par rapport au chemin de fer classique, notamment sur le plan économique. Malgré tout on peut répertorier certains avantages ou inconvénients des trains à sustentation magnétique.


Avantages
:

Par rapport aux chemins de fer traditionnels, les trains à sustentation magnétique présentent de nombreux avantages :

  • Vitesses plus élevées ;
  • Meilleures accélérations ;
  • Franchissement de pentes plus fortes ;
  • Risque presque nul de déraillement dans des constructions telles que le Transrapid ;
  • À vitesse égale, ils produisent moins de bruit (mais à la surprise générale, une étude néerlandaise de l'Institut de recherche néerlandais TNO sur le Maglev révèle que le train magnétique n'est pas aussi silencieux que promis) ;
  • Meilleur rendement énergétique (consommations proportionnellement plus faibles).

 

Inconvénients :

  • Prix de construction des voies très important ;
    En effet le maglev lévite grâce à des aimants contenus sur les wagons et à des bobines conductrices dans les rails. Ces aimants sont fait de niobium et de titane et sont refroidis à -269°C (4,5 K) par de l'hélium liquide pour pouvoir conserver leurs supraconductivité.
  • Incompatibilité avec les réseaux traditionnels ;
  • Peu adapté au fret lourd.

 

Accélération et freinage :

Pour information, l'ICE est le TGV d'Allemagne.

Le train à technologie de lévitation et propulsion magnétiques possède de grands atouts de vitesses par rapport à ses prédécesseurs des réseaux ferroviaires, messieurs les TGV et autres Eurostar, Thalys, ICE et AVE, leurs homologues étrangers.

En effet, comme l'indique la représentation du schéma ci-dessus, 5km suffisent à un maglev pour atteindre la vitesse de 300km/h – contre 30km tout de même pour l'ICE.

Cette différence notable est sûrement due à un problème de contact roue-rail (métal-métal) qui existent sur les réseaux ferrés, et non-présente par contre dans le cas de la lévitation magnétique. Le contact entre la roue et le rail n'est pas uniforme : la roue peut, malgré le poids important de la rame, "glisser" sur le rail. Ce phénomène ne peut se produire dans le cas d'un maglev.

Un oeil observateur a sûrement déjà remarqué les sortes de "tuyaux" qui descendent sur les roues d'un train. Ces conduits sont appelés descentes de sablière.

Les descentes de sablière sur une maquette de locomotive

Pourquoi ce nom?

Tout simplement parce que les problèmes d'adhérence nécessite l'adjonction de sable entre la roue et le rail, en particulier dans les régions montagneuses où la prise de vitesse s'avère difficile.

Mais oublions tous ces problèmes, le train magnétique pallie à ces aléas de propulsion. Ouf ! Le système de propulsion maglev sans contact permet de contourner à la fois les complications qu'implique l'adhérence, et celles qu'impliquent les frottements. D'ailleurs, les performances en sont bien meilleures :

 

 

Page suivante

 



         
 


visites
    Administrateur :